...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amber O'Connor

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/12/2008

Your ID
Citation:
Relationship:
Pourquoi êtes vous ici?:

MessageSujet: Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]   Dim 4 Jan - 17:01

    « Saleté ! Réveilles toi ! »

    Amber s'évertua à taper sur son ordinateur portable, qui semblait ne pas vouloir commencer à s'allumer. Un écran noir, tout noir. Oh bien sur, la jeune fille se doutait de ce qu'il fallait faire pour le réparer, mais .. Elle n'avait pas vraiment envie d'aller démonter le tout, ce qui lui prendrait un temps indéfini. Même si elle continuait à prôner l'importance des ordinateurs et à les mettre au même rang que dieu, il semblait parfois que ceux-ci avaient des failles. Mais en général, celles-ci étaient produites par des spécimens de race humaine, alors, on ne peut pas trop leur en vouloir. La jeune fille imaginait déjà l'époque où il y aurait des robots dotés d'intelligence artificielle qui se promèneraient dans la rue, avec des chiens robots par exemple, et qui ressembleraient exactement à n'importe quel humain normal. Oh, il y aurait surement un signe distinctif, quand même. Et à tous les coups, ils seront tous tellement sexys et beaux que de pauvres humains ne pourraient pas s'empêcher de tomber amoureux sans s'en rendre compte. Ça causerait un gros bazar, mais en même temps, c'était un peu un rêve. Vous imaginez, un robot totalement programmé pour vous adorer, vous aimer, avec l'apparence d'un dieu ? C'est un peu difficile de ne pas leur résister. Dans la population humaine de nos jours, il y a quand même quelques spécimens humains qui pouvaient se rapprocher de ces robots. Mais ils sortaient tout le temps avec quelqu'un, bien entendu. Toujours, toujours. Bizarrement, Lindbergh avait l'air d'avoir conservé beaucoup de beaux spécimens mâles qui faisaient baver la majorité des filles, à croire que le crime attirait ceux aux belles figures. La jeune fille se demanda si Calvin devait faire partie de ce genre de garçons. Surement, il était mignon, et il avait quand même plusieurs groupies qui lui couraient après. Alors, ça faisait d'elle une fille qui sortait avec un super spécimen ? Amber déglutit. Elle ne savait toujours pas comment elle avait réussi à se trouver avec un canon pareil, alors qu'elle était si classique. Pas moche, mais .. sans grand intérêt. Dans son physique, comme dans son caractère, d'ailleurs.

    Elle était le genre de filles à vénérer pratiquement les gens un peu « hors norme », pour leur prise de risque et pour leur cercle social, également. Ceux qui aimaient les gens spéciaux, étaient surement aussi des gens spéciaux, assez tolérants pour ne pas juger à la première apparence. Ce qui constituait déjà une grande qualité, que la jeune Amber rêvait d'avoir. Détrompez vous, la jeune fille est tolérante, mais .. Disons qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de juger une première fois. Et si il y avait des gens qui disaient que tout le monde jugeait, Amber était persuadée qu'il y en avaient qui étaient assez bien pour se focaliser uniquement sur l'intérieur des gens et ce qu'ils sont vraiment. La jeune fille nota dans un coin de sa tête de s'y entrainer, en se postant par exemple à l'entrée et en y observant tous les gens qui la passaient. C'était une bonne idée.

    « Lucia ? »

    Il semblait qu'à chaque fois qu'Amber appelait sa compagne de chambre, elle n'était pas là. Coïncidence ou pas, la jeune fille se maudissait à chaque fois d'avoir utilisé de la salive inutilement, même si ça pouvait sembler futile, et elle se releva rapidement de son lit avec un petit soupir de fatigue. Elle avait pianoté pratiquement toute la nuit, en se cachant sous les draps pour faire le moins de bruit possible, et avait bénéficié d'une à deux heures de sommeil ce jour là. Pourtant, on était samedi, il n'y avait pas de cours. Mais que voulez vous ! Amber ne voulait pas perdre son temps à une chose comme dormir, surtout quand il faisait jour et que dehors toute la population était déjà éveillée, fraiche et disponible. La jeune fille passa une main dans ses longs cheveux blonds, et se dirigea vers la salle de bains. Son pyjama n'était pas extrêmement élaboré, il était constitué d'un t-shirt blanc et d'une petite culotte. Splendide ! Et pourtant, elle ne crevait jamais de froid la nuit, je vous rassure. Après un brossage de dents, une douche, un séchage de cheveux, un petit coup de brosse, et le choix d'une tenue appropriée pour sortir, la jeune fille jeta un coup d'œil dans le miroir pour vérifier que tout allait bien et qu'elle n'avait pas eu une éruption cutanée durant ce laps de temps. Une fois tout ça fait, les mains plongées dans les poches de sa veste en jean, Amber passa la porte de sa chambre pour s'engouffrer dans les couloirs froids de Lindbergh. Il y avait toujours cette ambiance effrayante partout dans l'établissement, peut-être parce qu'il était fait spécialement pour les adolescents en difficulté ..

    « Salut Amber ! Hey tu voudrais pas jeter un coup d'œil sur mon portable, il est vraiment lent en ce moment et .. »
    « Désolée, je prend congé pour le week end ! »

    La jeune fille s'éloigna rapidement pour ne pas que le garçon qui l'avait abordée ne revienne à l'assaut, et elle entreprit de chercher une ouverture vers l'extérieur afin de se balader un peu. Après tout, un peu d'air frais lui ferait du bien, et il n'y avait aucun moyen qu'elle puisse bronzer étant donné qu'en cette saison le soleil était presque comme mort. Une fois trouvée une porte, Amber put sortir dans le parc glacial, et l'air qui était expulsé de par son nez se transformait en une sorte de buée x fumée. Le ciel blanc lui donnait mal aux yeux, et les yeux plissés, le bruit des baskets sur le sol se fit de plus en plus rapide. Alors qu'elle espérait être tranquille pour sa petite balade, Amber ne put s'empêcher de l'apercevoir. Ce n'était pas comme si elle avait fait particulièrement exprès mais .. Il était un peu difficile de toute façon de le rater. Lui aussi pouvait être considéré comme un spécimen, à ce qu'Amber en savait. A sa vue, la jeune fille prit une grande inspiration, qui lui glaça la gorge et la poussa à tousser. Heureusement, elle était assez loin pour que personne n'entende, et elle resta pendant un moment immobile comme une idiote sur son chemin, ne sachant pas que faire. Avancer, le croiser ? Revenir dans sa chambre ? Ou .. l'aborder ? Peut-être que c'était à force de le regarder comme une créature surnaturelle qu'elle était aussi bizarre rien qu'à sa vue, et le fait de lui parler apaiserait peut-être toutes ses réactions physiques bizarres. Après des minutes d'hésitation, elle se dirigea vers le garçon et s'arrêta à sa hauteur.

    Salut, Shawn ! T'es courageux pour te retrouver dans le parc par un temps pareil, il gèle .. Ça va bien ?

    Elle fit un petit sourire, en évitant vraiment de le regarder dans les yeux. Il ne manquait plus qu'elle rougisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn Greener

avatar

Nombre de messages : 27
Music\' : Decode_Paramore
Date d'inscription : 29/12/2008

Your ID
Citation:
Relationship:
Pourquoi êtes vous ici?:

MessageSujet: Re: Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]   Dim 4 Jan - 18:08

    Shawn soupira, qu'est-ce qu'il pouvait s'ennuyer à rester planter là, enfermé. Son copain de chambre était encore en train de dormir. Il jeta un œil sur son réveil, celui indiquait 7h30. Il était encore tôt et Shawn n'avait encore pas vraiment dormi cette nuit, mais il était bel et bien réveillé et il ne pouvait plus tenir une minute de plus dans cette pièce. Chez lui, à Los Angeles, le garçon avait l'habitude de sortir de nuit, quasiment chaque nuit. Il ne tenait pas en place. Soit il trainait dehors avec sa bande de pote, soit il s'exerçait à jouer quelques morceaux de musique. Après la guitare, il s'était mis au piano, mais bien sûr il n'excellait pas encore dans cet instrument. Il y avait pourtant consacré des nuits entière juste pour réussir à pianoter le début de la symphonie de Brahms. Malheureusement ici, il n'y avait pas de piano, en tout cas pas à sa connaissance, il ne pourrait donc pas apprendre la suite. Fort heureusement il avait eu le droit d'apporter June. Rien que le fait d'imaginer l'avoir laisser là-bas le retourna le cœur. Il préféra ne plus y penser, il l'attrapa et enfila sa veste. Il était déjà prêt. il avait passé plusieurs minutes dans la salle de bain de bon matin et s'était juste assis sur son lit en attendant que le monde extérieur ne commence a s'éveiller. Il était las d'attendre et décida de quitter la pièce sombre. Il se dirigea doucement vers la porte d'entrée de la chambre, prenant soin de ne pas réveiller son colocataire qui avait eu une nuit somme toute agité au cris perçant qu'il prononça à diverse reprise. Shawn tourna furtivement la poignée de la porte et se faufila en dehors de la chambre.

    Victoire! avait-il pensé, il avait encore une fois réussi a quitter la chambre sans réveiller l'être qui dormait dans son lit. Il arpenta le couloir du dortoir avec une fluidité déconcertante et sortie enfin dehors. L'air frais vint très vite vivifier ses poumons et le jeune homme se senti comme revivre l'espace d'un instant. Les atmosphère clos n'était décidément pas son fort. Bien que la température ne dépassait pas les deux ou trois degrés, il était plus agréable de se retrouver ici plutôt qu'entre quatre mûrs épais à ne pas pouvoir vivre à sa guise. Il marcha mais dans les poches, June sur le dos, s'amusant à faire de la fumée avec sa bouche comme un gamin. Comme-ci s'était la première fois qu'il sortait, comme-ci s'était la première fois qu'il sentait le froid sur sa peau.

    Il repéra très vite l'endroit ou il désirait aller et s'y précipita. le parc. C'était l'endroit rêvé pour lui, surtout à cet instant. il n'y avait pas un chat dehors, Personne à perte de vu. Certainement tous en train de dormir, ou bien de cuver de leur soirée de la veille. C'était toujours la même chose le samedi matin, les étudiants n'étaient debout avant au moins dix heures, et encore je parle là des plus courageux, certains ne pointaient le bout de leur nez qu'en début d'après midi. Ce qui laissait un bon moment à Shawn pour être tranquille. Il arriva à grande enjambées dans le parc et continua à cette allure. Il observa autour de lui l'immensité de ce parc. La verdure recouverte de givre. Il ouvrit l'étui ou June dormait et en sorti un chiffon. Il le posa délicatement à terre afin de pouvoir s'asseoir dessus. Il ne tenait pas à se mettre à même le sol, bien qu'il supportait le froid, il avait aussi ses limites et ne souhaitait pas tomber malade. Il se posa dessus et fit une petite grimace en sentant le froid humide sur ses fesses mais malheureusement les bancs était encore à quelques mètre et Shawn n'avait pas la force d'y aller. Il resta donc dans cette position et prit June entre ses mains. Il s'essaya en tailleur et déposa June sur sa jambe droite, tenant d'une main ferme le manche. Il sorti son médiator de sa poche. il ne tenait pas à s'abîmer les doigts déjà congelé avec ce froid qui lui tiraillait la peau et commença à jouer.

    Le temps passait toujours très vite lorsqu'il grattait sa guitare. Il était tellement pris par les sons mélodieux qu'il en sortait que il en oubliait tout autour. Il s'arrêta lorsqu'il vit autour de lui des étudiants qui sortaient des bâtiments. Il regarda sa montre mais se souvint qu'il ne l'avait pas mise ce matin.
    "Quel débile!"
    se dit-il pas pour le fait qu'il n'ai pas mis sa montre, mais pour celui de regarder son poignet nu. Il se leva alors. il grimaça de nouveau et mis sa main sur son pantalon, comme il s'en était douté lorsqu'il se mit à terre, celui-ci était mouillé. on pouvait voir une trace d'eau tout autour des ses fesses. On aurait très bien pu croire qu'il s'était pissé dessus. Shawn tira donc son manteau d'autant qu'il le pouvait pour cacher cette auréole et sourit. La journée commençait bien à n'en pas douter. Il était entrain de ranger June dans son étui lorsqu'une petite voix l'interrompit dans sa manipulation. Il se retourna en affichant un magnifique sourire. il avait très bien reconnu cette voix, il s'agissait d'Amber. Il ne s'expliquait toujours pas l'effet que la jeune femme provoquait chez lui. Il ne l'a connaissait pratiquement pas mais il était comme fasciné par elle. Il s'étonnait même à rêver d'elle pour le peu qu'il dormait la nuit. Il essayait bien sûr de garder son calme en sa présence et surtout il s'évertuait à oublier ce qu'il ressentait pour elle lorsqu'il était avec Mandy. sa véritable petite amie, l'officielle. Il s'en voulait d'ailleurs de penser à une autre femme alors qu'il était avec elle mais c'était plus fort que lui.

    Il posa June dans son étui et ne pu s'empêcher de sourire. Un sourire nerveux qui cachait bien plus. Il était heureux de la voir et ça aussi il ne se l'expliquait pas encore.
    "Amber! Je suis pas le seul courageux à ce que je peux voir ... toi aussi. Ça va oui, j'ai les fesses mouillées et elles sont entrain de congeler, mais ça va. Et toi? Qu'est-ce qui t'as fait lever si tôt? La plupart dorment encore."
    Il n'osa pas bouger, il resta là à contempler sa beauté. Amber laissait ses yeux vagabonder par terre mais lui ne pouvait dégager son regard de son visage si parfait.



Dernière édition par Shawn Greener le Dim 4 Jan - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber O'Connor

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/12/2008

Your ID
Citation:
Relationship:
Pourquoi êtes vous ici?:

MessageSujet: Re: Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]   Dim 4 Jan - 18:41

    Elle aimait Calvin. Elle adorait Calvin. Et pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher de trouver belle chaque parcelle du corps du garçon qui se trouvait juste devant elle, comme si elle était sous l'influence d'un méchant filtre d'amour. Elle ne pouvait s'empêcher d'admirer ses cheveux splendides, difficilement imitables dans leur coiffure, son arcade sourcilière, la forme de son visage, ses yeux, ses cils, son nez, sa bouche, son sourire .. Elle pouvait faire une longue énumération de ses beaux attributs physiques qui serait plus longue que toutes les dissertations qu'elle n'avait jamais écrit. Amber sentait presque qu'elle aurait pu passer des heures rien qu'à le regarder sans jamais s'ennuyer, persuadée qu'elle trouverait toujours quelque chose de plus à lui trouver de merveilleux. C'était injuste, d'être aussi parfait, non ? Amber cligna des yeux. En fait, elle aurait bien trouvé le sommeil efficace si elle pouvait rêver de lui. Le seul risque était de la faire être traumatisée au réveil de voir que tout n'était pas vrai, de toute façon, elle ne pourrait jamais toucher les magnifiques courbes de son visage. Il avait une petite amie, qui était d'ailleurs une de ses meilleures amies. Quand à elle, elle était prise aussi. Amber se trouvait si horrible de penser de cette manière à un garçon qu'elle ne connaissait même pas vraiment, alors qu'elle avait déjà toute matière à être heureuse avec les connaissances qu'elle avait déjà. La jeune fille se décida enfin à lever quelque peu les yeux, pour voir apparaître alors le sourire d'ange qui était affiché sur le visage de son interlocuteur. Elle avait envie de sourire aussi grand, et aurait souhaité que le sien puisse être aussi éclatant que celui de Shawn. Est-ce qu'il était vraiment heureux de la voir ? A vrai dire, elle se serait plutôt attendue à ce qu'il la fasse bouler, ce n'était pas comme s'ils étaient amis. Ils s'étaient surement parlé, une fois ou deux, bonjour ça va, mais rien de plus .. Peut-être que ce n'était pas une si bonne idée que ça d'aller l'aborder, déjà son cœur battait plus vite et son souffle se faisait plus rapide.

    « C'est malin, tu t'es assis dans le parc par ce temps ? »

    Amber rigola un peu et détourna son regard vers le parc, pour ne pas avoir à observer la réaction de Shawn par rapport à son rire. Elle devenait un peu paranoïaque, mais après tout, ce n'était pas comme si elle le faisait exprès. La jeune fille passa une main dans ses cheveux avec une mine de réfléchir pour répondre à sa question. Qu'est-ce qu'elle faisait ici tôt le matin ? Est-ce qu'elle allait vraiment lui raconter qu'elle avait passé une nuit blanche sur son ordinateur avant que celui-ci décide de tomber en panne ? Elle se sentait honteuse rien que de considérer une telle idée. Il ne manquait plus qu'il pense qu'elle n'était qu'une geek qui ne pensait qu'à son ordinateur, même si cette idée n'était pas loin de réalité. Mais bien sûr, elle passait quand même plus de temps avec ses amis qu'avec ses machines .. Ou en tout cas, la plupart du temps. C'est vrai qu'elle aimait bien se retrouver au calme, et pas seulement pour pianoter sur le clavier. Elle pouvait se ressourcer, penser, se calmer .. Peut-être s'imaginer d'être à un autre endroit, un autre endroit complètement imaginaire. Ça lui arrivait, parfois. Il était difficile pour elle de dire maintenant que Shawn ne ferait jamais partie de ce monde utopique, car il est vrai qu'il y aurait totalement sa place.

    « Oh, tu sais .. Insomnie, c'est tout moi .. Et puis, l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, hein ? »

    La jeune fille déplaça son regard jusqu'à son pied, qu'elle gratta soucieusement sur le sol, et aperçut l'étui à côté de Shawn. Elle ne savait rien de lui, mais apparemment, il jouait de la musique. On ne pouvait pas dire qu'elle détestait .. En fait, elle adorait cet art, tout simplement parce que ça allait avec la solitude. Rock ou classique, tout y passait. Ça dépendait de son humeur et des choses qui se passaient dans sa vie à ce moment là .. Peut-être qu'on pouvait la traiter de ringarde pour écouter de grandes symphonies, ce qui était un peu opposé au fait qu'elle vivait entourée de toutes les dernières technologies, mais elle ne voyait rien de plus enivrant et à la fois apaisant que ce genre de musiques. Elle commença à imaginer Shawn en train de jouer un morceau, mais s'arrêta vite, il ne fallait pas que son cœur accélère encore plus vite, avec la vitesse à laquelle il tapait dans sa poitrine déjà à ce moment là.

    « Oh tu .. tu joues de la guitare, alors ? »

    Zut, elle n'aurait pas du dire ça. Elle prit subitement une grande bouffée d'air et toussa encore, en se jurant de ne plus jamais reccomencer une telle action à moins de vouloir ne plus être capable de parler pour le reste de la journée, et essaya de reprendre son calme. Il allait surement lui retourner la question, et la jeune fille ne voulait absolument pas mettre en relief le fait qu'elle ne jouait aucun instrument, et qu'elle ne chantait même pas non plus. Elle avait honte de n'être qu'un simple auditeur. Son talent était allé dans la technologie, et elle regretta presque de ne pas savoir jouer de la guitare. Amber aurait eu un sujet de conversation, un moyen de partager leurs talents, et .. Un moyen de passer plus de temps avec Shawn. Non ! Ce n'était pas ses intentions du début, il fallait qu'elle se reprenne. Qui savait ce qu'il se passerait si elle passait encore plus de temps avec lui, et si elle devenait encore plus chamboulée qu'elle ne l'était déjà ? C'était tout simplement impensable.

    « Ca va bien avec Mandy ? »

    Amber manqua de se donner une tape sur le front, mais se retint. Après tout, c'était totalement normal de poser une question comme ça, il n'y avait aucun sous entendus, Mandy était quand même une grande amie à elle ..Ça pouvait juste paraître être une question de « grande sœur protectrice »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn Greener

avatar

Nombre de messages : 27
Music\' : Decode_Paramore
Date d'inscription : 29/12/2008

Your ID
Citation:
Relationship:
Pourquoi êtes vous ici?:

MessageSujet: Re: Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]   Dim 4 Jan - 22:52

    Shawn passa une main dans ses cheveux et prit conscience qu'il fixait toujours Amber depuis son arrivée. Il détourna alors le regard vers ce qui se passait derrière elle. Il ne voulait pas qu'elle s'aperçoive qu'il la contemplait tel un objet d'art. Le plus magnifique des objets d'art en réalité. D'une beauté à couper le souffle, en un seul et unique regard. Son cœur se mit à battre la chamade lorsque son doux parfum lui envahit les narines, grâce à un léger coup de vent. Elle sentait très bon, une touche de musc associé au doux parfum floral, déjà cette odeur hantait son esprit. Et il était sûr de la sentir pour la journée. Le parfum de Mandy paraissait fade à côté du sien, bien qu'elle sentisse bon. Le jeune homme mit ses mains dans les poches de sa veste doublée et se mordit la lèvre inférieure. Il était légèrement stressé. Il ne savait pas vraiment pourquoi, mais cela faisait parti des effets indescriptible que la jeune femme provoquait chez lui. Habituellement Shawn n'était pas du tout le genre de garçon à paniquer en la présence d'une fille, avec elle c'était différent et il ne savait en aucun cas pourquoi elle et pas une autre. Il réalisa à peine qu'il venait de lui avouer avoir les fesses trempé. Est-ce le genre de chose que l'on dit à une fille qui nous plait? Il en doutait fortement. En même temps c'était tout lui ça. le fait de ne pas prendre en compte qu'il gelait et des s'assoir par terre, le fait de confesser sa bêtise comme si il avait peur d'être puni si on l'apprenait par quelqu'un d'autre que lui. Il sourit à Amber lorsque celle-ci remarqua la débilité de son geste. Il reposa alors les yeux sur elle, les yeux de cette dernière vagabondaient déjà ailleurs. Comme-ci elle avait peur de sa réaction. Shawn s'éclaircit la gorge et dit
    "Ouais je sais c'est pas bien malin, je sais pas trop à quoi je pensais."

    Eh voilà, il était repartit, il ne pouvait s'empêcher encore une fois de la regarder. D'observer la moindre partiel de son visage angélique comme-ci une tel beauté n'était pas réelle. Comme-ci elle allait bientôt s'évaporer et le laisser ici, seul au milieu du parc, bêta, se demandant si tout ceci n'était qu'un songe. Il se pinça à travers la poche de sa veste pour voir que tout cela était bien réelle et la douleur qu'il ressentit au pressement de ses doigts contre sa peau le fit atterrir. Il ne rêvait pas. Il se concentra sur ce qu'elle était entrain de lui dire plutôt que sur ses lèvres parfaite. Il esquissa un sourire flagrant lorsqu'elle lui avoua être insomniaque. Lui aussi l'était et à défaut d'autre chose, ils avaient au moins ça en commun. Shawn savait que c'était peu de chose, mais il se cramponnait à des petites choses insignifiante, si peu, du moment que celle-ci puissent le rapprocher d'elle. Il se demanda instantanément ce que la belle pouvait faire la nuit alors que tout le monde dormait. Lui avait sa June, il passait des heures à faire glisser ses doigts dessus. Elle devait elle aussi forcement avoir quelque chose qui puisse occuper ses nuits. Cependant il se demanda silui poser la question était justifié ou non, après tout ils n'étaient pas amis, ils ne s'étaient parlé qu'une une deux fois et pas de longues conversation lourde de sens. Juste un "Salut, comment ça va? Bien et toi?" ou encore "Quel temps!". Il tourna ça dans sa tête et se décida enfin.
    " Je suis heureux de savoir que je suis pas le seul à ne pas dormir la nuit, ça un côté plutôt rassurant dans un sens. Mes comment occupe tu tes nuits dans ce cas?"

    Shawn suivit instinctivement le regard de la jeune femme et vit qu'il se posa sur son étui à guitare. Il venait de ranger June mais il n'avait pas eu le temps de le fermer. Elle était donc bien en évidence. Son médiator tenu par les deux premières cordes. Il l'avait rangé si précipitamment en voyant le monde affluer, qu'il ne s'était même pas rendu compte qu'il l'avait laissé dessus. Il se baissa un instant et le récupéra. il le rangea immédiatement au fond de sa poche avant de le perdre, encore. Il avait le chic pour perdre ses affaires. Il était légèrement tête en l'air. Enfin tant que ce n'était que des choses futiles il s'en fichait. Il se replaça devant la Amber et se reprit à l'admirer. Le vent soufflait par moment et ses cheveux se mettaient à voler. Il étaient tellement gracieux qu'on aurait dit une danse parfaitement orchestré. Quelque chose de répété à la seconde prêt. pas une seule fois une mèche ne vint se reposer sur ses yeux, elles se levaient et se remettaient à leur place naturellement. Cela troublait encore plus le jeune homme. Amber eut l'air étonné de voir que Shawn jouait de la guitare. Il faut dire qu'ils ne connaissaient rien l'un de l'autre. Il trouva mignonne la façon dont elle dit qu'il en jouait.
    " Ouais, c'est grâce à mes insomnies que j'ai commencé à apprendre, pour m'occuper quoi. depuis je peux pu m'en passer, c'est comme une drogue." avoua t-il. Il ne savait pas même pas pourquoi il entrait dans les détails alors qu'elle lui avait posé une courte question. Un simple oui aurait suffit, amplement.

    Lorsque la jeune femme se mit à parler de Mandy, Shawn baissa les yeux. Il savait que pour le moment il ne faisait rien de mal, mais Amber était la tentation. Et lorsqu'il y pensait il s'en voulait de faire ça à Mandy. Bien que aucun geste n'avait été déplacé, les sentiments qu'il ressentait l'étaient eux. Mandy était pourtant une petite amie modèle, il n'y avait rien qui clochait entre eux. Elle le rendait même plutôt heureux alors pourquoi? Pourquoi cette fille l'attirait tant? Il se recul un peu d'elle.
    "Ça va très bien et toi avec Calvin?"






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber O'Connor

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 23/12/2008

Your ID
Citation:
Relationship:
Pourquoi êtes vous ici?:

MessageSujet: Re: Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]   Mar 6 Jan - 20:25

    Amber n'aimait pas qu'on la regarde. Et cela, avec tout le monde. Elle avait l'impression que les autres cherchaient à juger de ce qui était moins bien en elle que chez eux, ce qui, dans son esprit, signifiait absolument tout. Elle avait toujours tendance à placer les gens sur un piédestal, comme si elle était constamment entourée de célébrités. Et parfois, elle se prenait vraiment au jeu, quand, n'arrivant pas à aborder quelqu'un, elle se surprenait même à suivre la personne. Mais ça ne devenait pas quand même abusif, et les gens descendaient quand même vers la normalité quand elle connaissait à les connaître, bien qu'ils restaient quand même bien au dessus d'elle même. La plupart du temps, elle avait presque envie de crier aux gens de dire vraiment ce qu'ils pensaient d'elle, mais se retenait pour ne pas avoir de la peine. Elle se sentait très bien capable de déprimer, même si elle gardait cette attitude je m'en foutiste. Mais alors sentir le regard du garçon sur elle, ce n'était pas quelque chose qu'elle n'aimait pas, c'était une source de stress incommensurable. Comment la trouvait-il ? La jugeait-il sur son apparence, sa manière de parler, sa manière de bouger ? D'un côté, elle avait peur de savoir les réponses qu'elle jugeait immédiatement négatives, mais de l'autre côté, elle aurait vraiment voulu savoir ce qu'il pensait d'elle. Réellement. Même si peut-être jamais rien ne se passerait entre eux, il faudrait qu'elle sache si elle ne l'intéressait pas un peu. Pour pouvoir passer à autre chose. Eh bien oui, s'il lui annonçait du tac au tac qu'il se fichait totalement d'elle, comme Amber le pensait, elle pouvait arrêter de vivre dans ses illusions, et peut-être que sa gène s'en aillerait. Les frémissements, tremblotements, accélérations de cœur, frissons et autres aussi, elle l'espérait plus que tout. Amber faisait tout pour que ce ne soit pas repérable, mais dans son esprit, elle devait vraiment passer pour une gourde intimidée devant une superbe star qui vient de lui adresser un regard. Pathétique.

    «  Ça peut arriver à tout le monde .. »

    La jeune fille essaya de se rattraper comme elle pouvait, en effet, elle avait maintenant l'impression en reprenant sa phrase qu'elle était pratiquement en train de le traiter de débile. Bien sûr, elle savait bien que ce n'était absolument pas ce qu'elle pensait, même si parfois elle se disait qu'avoir cette pensée serait bien plus pratique en sa situation. Mais le regard de Shawn pesant et son sourire la firent sortir de ses pensées maladroites, pour se concentrer uniquement sur le fait de ne pas rougir. Surtout, ne pas rougir. Mais il était tellement .. indescriptible. Surtout avec les coins de la bouche remontés en une expression joviale de cette manière. Amber avait presque honte de se tenir dans l'angle qui gênerait son « rayonnement » .. Mais peut-être qu'elle était la seule à penser de cette manière. La jeune fille sourit d'avoir un point commun peut-être avec le garçon, même si en y réfléchissant c'était un peu débile de faire un rapprochement aussi minime que celui-là, et resta coite lorsqu'il lui demanda à quoi elle passait ses nuits. D'un côté, elle ne pouvait pas avouer qu'elle passait sa nuit sur son ordinateur, d'un autre côté, elle ne savait pas si elle oserait mentir devant cette adorable créature.

    « Tu sais .. Je pense, à des choses, et hm.. Il m'arrive parfois de lire, je sais pas .. »

    La jeune fille passa une main dans ses cheveux d'un air gêné, sa réponse était vraiment pathétique.

    « Je passe un peu de temps sur l'ordinateur aussi, en passant .. »

    Ce n'était pas totalement faux, mais pas totalement vrai non plus. Heureusement que son regard était baissé, sinon ses joues se seraient empourprées à l'instant. Après tout, ils n'auraient surement plus à parler de ce sujet de conversation .. A moins que Shawn ait entendu dans les couloirs qu'elle était une fanatique de la machine, ce qu'elle espérait impossible. Elle n'était pas si populaire que ça de toute façon, et les gens de sa classe d'âge ne s'amusaient pas à répandre ce genre de rumeurs, les petites classes par contre semblaient y prendre un intérêt fou. Un petit courant d'air arriva pour faire voler ses cheveux, et heureusement, elle n'avait pas eu la honte d'en avoir plein dans le visage comme ça pouvait lui arriver. Néanmoins, avec le courant arriva la chair de poule, et Amber regretta sur le champ de ne pas s'être plus vêtue. C'était tout son genre, ne jamais accorder sa tenue avec le temps qu'il faisait. Déjà qu'elle n'arrivait pas à accorder une tenue tout court, alors en plus s'il fallait se plier aux exigences de la température .. Les gants, les moufles, l'écharpe, le bonnet, elle n'avait jamais connu. Toujours celle avec un manteau quand il fait 30 degrés, et celle en simple veste lorsqu'il fait dans les 0. Masochiste, on pourrait se demander.

    « C'est superbe, j'adore la guitare .. »

    En fait, le piano et la guitare étaient ses instruments préférés. Et aussi les plus populaires, quand on y pensait. Même si dans le style tout semblait les opposer, Amber ne pouvait pas s'empêcher de les admirer. Mais alors qu'Amber se vouait à une réflexion musicale, elle aperçut les pieds de Shawn qui se reculèrent à sa parole. Son regard se releva alors pour arriver au niveau de ses yeux, qui, heureusement, ne la fixaient plus.

    « Super! On pourrait se faire des genres de .. sorties à 4. »

    Elle ne savait pas ce qui lui était passé par la tête, mais bon. Dans un sens, ça lui donnait une occasion de le revoir un de ces jours, et de pouvoir l'admirer encore, d'un autre côté, ça serait en présence de Calvin et Mandy. Non, c'était superbe ! Aucune tentation de la manière, et ce pourrait même être une sorte de technique pour la forcer à ne plus rien ressentir. A regarder le joyeux couple qu'il jouerait avec Mandy, surement que son cerveau se résoudrait à abandonner l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn Greener

avatar

Nombre de messages : 27
Music\' : Decode_Paramore
Date d'inscription : 29/12/2008

Your ID
Citation:
Relationship:
Pourquoi êtes vous ici?:

MessageSujet: Re: Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]   Mar 13 Jan - 16:09

    Avez-vous déjà ressenti ce sentiment intense que vous étiez sur le point de faire la plus grosse bourde de votre vie? Que cette chose n'aurait sans doute aucun intérêt particulier dans la vie des gens qui grouillent autour de vous, mais tellement d'importance sans la votre, que vous en tremblez d'avance. Ne sachant pas de quoi il s'agit, mais ayant comme une sorte de radar vous prévenant que le pire arrive, or vous ne savez nullement sous quelle forme. Vous êtes alors sur vos gardes, attendant le moment ou la bourrasque va venir vous frapper. Bien sûr lorsque ce genre de situation s'empare de nous, il est difficile de s'en apercevoir au moment opportun. Comme-ci il était écrit qu'on ne devait s'en rendre compte qu'une fois la méprise faite. Shawn ressenti cette intuition lorsque Amber proposa une sortie à quatre. Il ne s'imaginait pas entouré de sa petite amie et du sien. Réuni dans une même pièce. Lui ne pourrait certainement pas s'empêcher de regarder le visage angélique de cette fille, qui n'était ni son amie, ni sa copine. Comment expliquer alors cette intérêt pour elle? Pourtant ce ne fut pas suffisant, à croire que la beauté d'Amber le rendait à ce point aveugle. Il prit même cette situation comme la bienvenue, si peu qu'elle lui permette de passer une soirée en sa compagnie. Même si celle-ci serait sans doute la seule et unique. C'est avec un grand enthousiasme qu'il ouvrit délicatement la bouche et en un demi souffle, comme privée d'oxygène l'espace d'un instant qu'il répondit:

    "Ce serait génial, oui!"

    Génial? Shawn sentit son estomac se nouer dans son ventre. Peut-être que finalement l'idée n'était pas aussi géniale que ça. C'est à ce moment qu'il se rendit compte de sa bêtise. Il baissa la tête et se traita de débile silencieusement. Il faut dire que Amber semblait tellement emballée par cette soirée à quatre qu'il n'oserait même pas l'annuler. Pour rien au monde. Même si c'était le meilleur moyen pour lui d'être découvert a nu. Mandy connaissait parfaitement ses mimiques, ses gestes naturels, son attitude qui était plus que perturbée en compagnie d'Amber. Il est presque sûr qu'elle saurait le démasquer. Était-ce un risque à prendre? En valait-il vraiment la peine? Shawn ne pouvait se retenir de se poser la question. Il se la posa et reposa intérieurement et les doutes s'envolèrent lorsqu'il releva le visage et vit le magnifique sourire qu'Amber affichait. Oui c'était un risque à prendre et il allait le prendre malgré tout.

    " Reste plus qu'à voir ça avec Calvin et Mandy alors!" ajouta-il partagé entre un sentiment d'excitation et de mélancolie.

    Il s'agenouilla et ferma l'étui de sa guitare. Il mit ensuite celui-ci sur son épaule. Il préférait la ranger avant que quelqu'un ose lui demander d'en jouer. Il n'oserait certainement pas devant elle. Se serait comme être dénudé devant une foule de gens émettant les pires critiques sur vous. Vous toisant de haut en bas cherchant ceux qui vous définit sans vos vêtements.
    Néanmoins, il ne pensait pas qu'Amber puisse être ce genre de personne. Il ne l'imaginait pas comme une fille hautaine et pleine de préjugés. Comme il en existe trop à son goût. Il ne l'a voyait pas juger les autre sur leur paraître mais plutôt sur leur valeur. Soudain la réflexion que Shawn menait fût interrompu par un bruit sourd. Son estomac venait de parler .. à voix haute. Il se rappela qu'il n'avait pas prit son petit déjeuné. Et si lui ne s'en souvenait plus trop inspiré par la conversation qu'il tenait en ce moment, son estomac lui n'avait pas oublié. Le rouge monta légèrement au joues du jeune homme qui se senti encore un peu plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà.

    "Désolé! Mon estomac à raison de moi, je pense qu'il faut que je mange quelque chose assez rapidement." dit-il en rigolant essayant de cacher à son interlocutrice sa gène.

    Il n'espérait pas vraiment une réponse positive de sa part, mais dans un élan certainement provoqué par son hypoglycémie, il demanda

    " Tu veux qu'on déjeune ensemble? A moins que tu n'ai déjà mangé?"




désolé pour le retard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la simple flemme mène aux problèmes [Shawn]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lien] Une clé de lecture des problèmes en impro
» Gros problèmes HTC Touch HD
» Résoudre les problèmes de flashage
» [Problèmes]Wifi Déconnexion quand l'appareils se mais en veille
» Traduire Shakespeare, mission impossible?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindbergh :: Lindbergh - Exterieur :: Parc-
Sauter vers: